Ah juillet, l’été, le soleil, la mer, les vacances des plus jeunes, mais surtout… la plus belle course cycliste du Monde !

Avouez, vous aussi, il vous est arrivé de regarder quelques étapes, quand il faisait vraiment trop chaud pour être dehors, ou que, au contraire la pluie était au rendez-vous, voir même quand c’était une grosse étape et que le maillot jaune était français (bon, certes, ça commence à faire longtemps qu’un tel scénario s’est présenté). Presque immanquablement ça vous rappelle un peu vos souvenirs d’enfance quand vous regardiez ça devant votre poste avec votre grand père, et que les sorties plages étaient écourtées pour les arrivées mythiques.

Mais croyez-le ou non, pour certains d’entre nous, c’est resté un évènement quasiment incontournable du mois de juillet, et on suit toutes les étapes, ou presque, soit en réfléchissant à la stratégie des équipes, soit simplement sur nos transats pour profiter du spectacle. Parce qu’il faut dire que les paysages magnifiques qui défilent sur notre écran ne gâchent en rien notre plaisir, et soignent même en général notre culpabilité d’être atteint de flémingite aigüe, en nous donnant en général super envie de voyager et de redécouvrir la France en faisant nous aussi notre tour.

On doit pas être les seuls à penser ça, puisque, chaque année, sur les bords du Tour du France, il y a des centaines de personnes, des habitants des bourgs traversés mais aussi des vacanciers qui viennent tout exprès pour encourager les coureurs (pendant une petite poignée de secondes, c’est vrai) mais aussi surtout pour profiter de l’ambiance qui règne sur les routes du Tour du France, entre les caravanes du Tour et les autres vacanciers.

Du coup, on s’est dit qu’on pouvait vous donner quelques conseils pour vous aussi, faire partie de la fête, si vous vous sentez de sauter le pas !

 

Il y  a plusieurs façons de venir sur les routes du tour. Tout d’abord, vous pouvez décider de vous installer sur le côté pour encourager les coureurs le temps d’une étape, parce que celle-ci passe non loin de votre lieu de vacances. C’est ce que fait la majorité des supporteurs.

Mais vous avez une autre solution, plus ambitieuse : suivre les coureurs, en camping-car ou en voiture, en s’arrêtant entre les étapes dans un des nombreux campings qui maillent le territoire français. Pour ces derniers, on vous conseille de sélectionner 1 étape sur deux, ou sur trois pour que vous ayez le temps de profiter de chacun de vos courts séjours.

Si vous venez autrement qu’à vélo, c’est-à-dire en voiture ou en camping-car, on ne peut que vous conseiller de vous installer sur le bas-côté avec une certaine avance, particulièrement si vous vous mettez sur les cols, dont les virages sont toujours très remplis.
Durant la journée, on vous rappelle simplement de faire attention à vos déchets et à l’environnement autour de vous.

A la fin de l’étape, armez-vous de patience, car vous ne serez pas le seul en voiture ou en camping-car à vouloir redescendre, et cela peut prendre un certain temps selon l’étape que vous allez voir : on vous souhaite bon courage !

Cette année, la grande boucle s’élancera de Düsseldorf et arrivera, bien sûr, sur les Champs Élysées, en ayant traversé une grande partie de l’Est et du Sud français, et les deux jours de repos seront passés en Dordogne et au Puy-en-Velay. On vous propose notre sélection de campings à privilégier pour chaque étape !

 

1ère étape : Düsseldorf > Düsseldorf

 

Le tour s’élance d’Allemagne, et on ne peut que vous conseiller de faire un tour chez nos voisins allemands, surtout à Düsseldorf, où vous serez certainement surpris par l’architecture de la ville, d’autant que le contre la montre devrait passer autour de certains lieux symboliques de la ville !

 

2ème étape : Düsseldorf > Liège

On espère que vous aurez eu le temps de profiter de la ville de départ ! Pour la suite, Liège n’est plus à présenter, mais cela mérite bien sûr un détour chez nos amis Belges.

Liège, œuvre d’art urbaine de Soyzone

3ème étape : Verviers > Longwy

Pour profiter au mieux de cette étape, on vous propose de rester en Moselle dans l’un de nos quatre campings, qui peuvent tous vous proposer des expériences aussi inoubliables que différentes.

 

 

 

 

 

4ème étape : Mondorf-les-Bains > Vittel

Pour cette étape on vous propose de vous arrêter dans ce Camping de Vittel 3 étoiles dans lequel vous allez pouvoir respirer la verdure dans des beaux mobil-homes d’une ou deux chambres. Vous pouvez penser à prendre des draps pour vous économiser une dizaine d’euros par lit ! C’est assez courant dans les campings, et cela pourrait bien vous servir pour le reste de votre petit (ou grand !) voyage.

 

 

 

5ème étape : Vittel > La Planche des Belles Filles

Ahh, la planche des Belles Filles et la Grande boucle… Une petite mais belle histoire, et une anecdote qui sera probablement démentie cette année : ceux qui y portent le maillot jaune gagnent le tour ! Oui mais, cette année, c’est l’une des premières étapes et le pire ne sera pas encore passé, alors tout se jouera plus tard, dans les Pyrénées. En attendant, on compare souvent la courte, mais très drue, montée de la Planche avec celle du Mont Ventoux, et l’ambiance promet d’y être aussi brûlante ! On vous conseille vraiment cette étape !

On vous conseille de rester dans le même camping que précédemment, à Vittel, ou d’opter pour un camping un peu plus proche dans les Vosges, vous aurez le choix entre des campings 3 à 4 étoiles, qui disposent tous de piscines et de vues à couper le souffle.

 

6ème étape : Vesoul > Troyes

Pour cette étape, pourquoi ne pas passer par un camping un peu différent, histoire de voir toujours plus de nouvelles choses ? C’est ce qu’on vous propose avec le Camping des Roulottes de Champagne, qui vous fera sans aucun doute rêver avec ses hébergements insolites !

 

 

7ème étape : Troyes > Nuits-Saint-Georges

On vous propose de rester pour la nuit et quelques autres en Côte d’Or, entre rivière et bois, pour profiter d’un cadre bucolique serein et calme histoire de vous remettre de vos émotions de la journée tout en douceur !

 

8ème étape : Dole > Station des Rousses

Pour cette étape-là, le Domaine de Chalain nous semble idéal pour vous reposer dans tout le confort possible. On vous conseille d’ailleurs d’y rester quelques jours pour vous ressourcer ! Ne négligez pas la fatigue que vous allez accumuler tous les jours (un peu comme les coureurs que vous suivez d’ailleurs ;)), cela vous desservirait au long terme

 

9ème étape : Nantua > Chambéry

Une étape énorme, et qui devrait vous faire plaisir si vous aimez les paysages montagneux. D’ailleurs on  va être honnête les meilleurs ambiances se trouvent en général dans ces étapes ou les cols s’enchainent dans la difficulté (plus de 4000 mètres de dénivelés et trois grands cols pour les coureurs). C’est à ce moment que les cyclistes auront le plus besoin de vos encouragements, et c’est à ce moment-là que vous en profiterez probablement le plus. On vous conseille donc des campings pas trop loin pour y être en toute sérénité.

Pour Chambéry, on vous propose de choisir parmi ces cinq campings en Savoie, selon ce que vous aurez choisi avant, et où vous déciderez de rester ensuite.

Camping Les Trois Lacs à Belmont Tramonet

10ème étape : jour de Repos Dordogne

Reposez vous, vous en avez presque autant besoin que les coureurs que vous admirez sur la route ! Profitez bien de la ville ou de la région de votre choix, idéalement entre Chambéry et Périgueux pour être prêts pour l’étape suivante, que vous découvrirez dans notre article suivant !